A table !

Illustration : Emmanuelle Boissot
Illustration : Emmanuelle Boissot

Boulangerie > Depuis le 14 février

Un four pétri de qualités

La boulangerie est restée fermée quelques jours,

mais c’était pour la bonne cause : depuis mi-février, Vanessa et Guillaume sont les heureux propriétaires

d’un four tout neuf.

Un investissement

qui leur facilite la vie et rend leur pain encore plus appétissant. Interview tout chaud de Guillaume.

Quelles différences entre le nouveau et l’ancien four ?
L’ancien et le nouveau sont tous les deux électriques, mais le nouveau chauffe plus vite, il consomme moins et perd beaucoup moins de chaleur. Avant quand je défournais, la température tombait tout de suite de 250° à 190° et elle avait beaucoup de mal à remonter. Maintenant, elle tombe à 240° seulement et remonte tout de suite, je peux enfourner à nouveau immédiatement.

Qu’est-ce que cela change au niveau du pain ?
La cuisson est meilleure, il se développe mieux et il est donc plus joli à voir. Il est plus brillant, plus doré. La pâte et la forme gagnent en régularité.

Et vous, ça vous change la vie ?
Oui, avant je devais attendre une heure et demie avant que le four soit suffisamment chaud, le matin. Aujourd’hui, je peux le programmer et je gagne une heure et demie de sommeil ! En termes de qualité de travail, c’est plus agréable : le nouveau four est moins bruyant, il dégage moins de chaleur dans le fournil. Le tapis à enfourner fonctionne bien. L’ancien avait perdu ses ressorts et il pesait plus de 50 kg… Le vieux four occupait tout l’espace dans le fournil. Comme j’ai récupéré de la place, je vais pouvoir mieux l’aménager… Ce sera bien.

Quel âge avait l’ancien four ?
35-40 ans. Nous avons réalisé un gros investissement mais il fallait le faire. Nous avons heureusement bénéficié d’une aide départementale à l'investissement des entreprises à hauteur de 30%. Nous sommes vraiment contents !

NG.



Et comme un bonheur ne vient jamais seul,

la boulangerie élargit son offre avec un pain

au maïs légèrement brioché, moelleux

juste comme il faut (2€). Miam.


Annuaire

Pour faire court

Locavore ou simplement gourmet ?

Le Syndicat Mixte du Beaujolais

vous met sur la pistes des producteurs locaux. 

 

 


 

En savoir plus.

 

Locavore ? Mais pour quoi faire ?

Testées et approuvées

Que faire avec du fenouil ?

Des blettes ? Du céleri ? Du chou fleur ?

Des courges spaghetti ?

Les bonnes recettes, c'est par ici...

A Grandris

Des vitamines toutes l'année


 

Ludovic Derue livre ses paniers de légumes, tous les vendredi, aux adhérents de l'AMAP grandrisienne.

Mais encore