Danse : comment ça marche ?

photo : Emma Boissot.
photo : Emma Boissot.

Voir leurs enfants progresser pas à pas, lentement mais sûrement, en fonction de leur âge, c'est le grand plaisir, chaque printemps, des parents des petits danseurs de Haute Azergues : une soixantaine d'enfants - dont un garçon -, de 3 à 14 ans, répartis en six groupes sous la houlette de Laurence Paquis.

 

Un plaisir d'autant plus grand, cette année, que leur professeur avait choisi, en lieu et place du traditionnel spectacle, de proposer une présentation très pédagogique du travail de chaque classe, suivie de variations sur des thèmes classiques : Gisèle, Carmina Burana, la Bayadère... Chacun est désormais en mesure de se rendre compte de la difficulté de maitriser le saut de chat, le jeté, le dégagé et autre pas de bourrée.

 

Pour les plus motivés, les vacances ne sont pas pour autant d’actualité. Du 25 au 31 juillet, ils enchaineront avec un stage qui se concrétisera par une chorégraphie médiévale intégrée au spectacle « son et lumière » du château du Sablon, à Claveisolles, du jeudi 28 au dimanche 31 juillet (20h). Danse en Haute Azergues donne rendez-vous aux autres à la rentrée aux forums des associations : le 3 septembre à Grandris, le 17 à Lamure-sur-Azergues.

Courriel : danse.hauteazergues@laposte.net

Écrire commentaire

Commentaires : 0