Les services de proximité en danger ?

La Vallée d'Azergues a-t-elle vocation à devenir un musée vivant de la ruralité à l'intention de l'agglomération lyonnaise, doublé d'une vaste cité dortoir ? C'est la question que se posait Pascal Touchard, maire de Saint Bonnet le Troncy, lundi 20 juin, lors de la manifestation organisée ce jour-là par la Maison du Rhône (MDR) de Lamure-sur-Azergues. Comme d’autres un peu partout dans le Rhône, ce service de proximité, destiné à relayer les services du département sur le terrain, dans le domaine social,  de la protection de l’enfance, de la voirie ou de l’amélioration du cadre de vie, était en grève pour protester contre une réorganisation annonciatrice probable d’une fermeture prochaine.

 

Au total, outre les quinze salariés de Lamure-sur-Azergues, ce sont aussi les habitants des dix communes de l’ancien canton qui sont  concernés. « Début mai, lors de la réunion au cœur des cantons, à Tarare j'avais interpellé le président Guilloteau à ce sujet. Il m’avait été répondu que rien n’était décidé et que je serai parmi les premiers avertis. Or, des rumeurs évoquent maintenant la disparition de notre MDR et la création d’une MSAP (Maison de services au public) », détaille Bernard Rossier, maire de Lamure. Autrement dit un simple accompagnement des habitants par un employé de la Poste pour remplir des formulaires sur écran...

« Nous, nous voulons préserver la MDR, outil performant pour des prestations de qualités », insiste Bernard Rossier.

 

Les salariés, qui craignent une détérioration de leurs conditions de travail, sans réelle concertation, dénoncent aussi un risque d’éloignement des services pour les usagers, accentué notamment par la dégradation du service de transport, et un suivi plus administratif de leur situation. « Après la fermeture de la trésorerie, voici celle de la MDR. Bientôt, ce sera peut-être la gendarmerie, puis la Poste... Le processus de désertification est en marche », constate Pascal Touchard, dépité.                  Nadia Gorbatko.

Écrire commentaire

Commentaires : 0